Skip to content

Cookies

Ce site utilise des cookies qui nécessitent un consentement. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité. En savoir plus

D'accord Ignorer
Actualités

Opportunité des lignes aériennes .

Actualités 17 Sep 2017

Le directeur ferroviaire de BakerHicks, James Howles, explique pourquoi il pense que le moment est venu pour l'entreprise de lancer sa nouvelle initiative d'électrification.

Points saillants .

  • Le développement des activités d'électrification et d'ingénierie de lignes aériennes
  • Une équipe spécialisée et flexible pour des projets de rénovation et de plus grande envergure
  • Un espace pour se développer sur le marché

BakerHicks est une entreprise qui a l'habitude de se réinventer. L'entreprise, qui emploie environ 390 personnes au Royaume-Uni, date des années 50, mais le nom qui combine les noms de famille de deux de ses pionniers fondateurs n'existe que depuis février de cette année.

Fondée en 1957, l'entreprise fondatrice de BakerHicks s'appelait IDC Group, un nom qu'elle a conservé pendant 30 ans avant d'être rachetée par Matthew Hall Group dans les années 80. Par la suite, IDC a fusionné avec la branche d'ingénierie du groupe Matthew Hall, laquelle a été rachetée en 1988 par AMEC. L'entreprise a de nouveau changé de mains en 2007, pour entrer dans le groupe Morgan Sindall.

Le nouveau nom est formé du nom du PDG du groupe IDC, Howard Hicks, accolé au nom de Sir John F Baker, qui y avait dirigé le service de recherche et développement. Le changement de nom reflète un changement d'identité pour la société du groupe Morgan Sindall, explique son directeur James Howles, qui a rejoint l'entreprise en janvier, avec pour tâche de développer ses capacités dans le ferroviaire.

Des gares aux systèmes

James a d'abord été responsable de l'infrastructure ferroviaire de SNC-Lavalin Rail & Transit UK (anciennement Interfleet), où il avait développé un intérêt particulier pour l'électrification. Il a rejoint l'industrie ferroviaire en 2003, en travaillant pour AMEC-Spie, et a continué à travailler sur des projets tels que l'électrification de la ligne principale du Great Western et les programmes d'électrification de la ligne principale du Midland, tout en dirigeant deux soumissions couronnées de succès pour HS2 dans un programme-cadre de services professionnels.

James est l'un des trois cadres supérieurs embauchés jusqu'à présent cette année dans le secteur ferroviaire de l'entreprise. Iain Court, qui avait été directeur ferroviaire chez WYG, AECOM et également chez SNC-Lavalin, et Steve Limbert, consultant technique de plus de 40 ans d'expérience à l'international dans le domaine des systèmes de lignes aériennes, ont également rejoint l'entreprise en 2017.  

C'est en particulier dans le domaine de l'ingénierie d'électrification et de lignes aériennes que l'entreprise cherche à se développer.

Les projets récents incluent la livraison de la conception de la gare de Whitechapel, combinant trois systèmes ferroviaires complexes dans un environnement réel ardu, comme cela a été récemment présenté dans Rail Engineer, et la nouvelle gare de métro DLR de Pudding Mill Lane. Basée dans le Warwickshire, l'entreprise gère un portefeuille de projets de travaux sur des gares de taille moyenne, pour Transport for London, Network Rail et divers autres opérateurs ferroviaires. En outre, elle a récemment obtenu un important projet pour la construction d'un nouveau dépôt dans l'ouest de Londres.

Le bon timing

Avec plusieurs grands projets d'électrification abandonnés au cours de l'été, cela peut sembler un moment curieux pour lancer un nouveau département axé sur l'électrification, mais James pense que le moment est bien choisi.

Même si vous supprimez tous les projets d'électrification à grande échelle, il reste encore des milliers de kilomètres de lignes aériennes à entretenir et à renouveler. On a l'impression que cela crée un espace pour que des entreprises comme BakerHicks se développent un peu plus sur le marché. On a l'impression que le marché est prêt et ouvert pour quelques nouvelles marques et quelques nouveaux visages.
James Howles Director, Rail

L'équipe sera suffisamment spécialisée et flexible pour effectuer des rénovations, mais sera également capable, par la suite, de prendre en charge des projets d'amélioration plus importants, a déclaré James. La nouvelle équipe de lignes aériennes pourra également faire appel aux compétences existantes en ingénierie civile, structurelle, électrique, mécanique, haute tension et architecturale dans l'ensemble du groupe, et pourra ainsi fournir un service holistique. James a déclaré qu'il souhaitait obtenir le meilleur des deux univers, en créant un nouveau portefeuille de clients pour BakerHicks tout en renforçant les relations existantes avec les collègues du groupe Morgan Sindall pour répondre à la demande du marché.

En plus des rénovations et de l'entretien des lignes aériennes, James prévoit que d'autres opportunités se présenteront. Par exemple, diverses commandes de matériel roulant neuf à travers le pays créent une demande pour des travaux d'adaptation aux gabarits et aux encombrements. Il existe aussi la possibilité de déployer cette capacité de conception de lignes aériennes en tandem avec l'équipe d'électrification de Morgan Sindall, ce qui apporterait une nouvelle capacité de conception et de construction sur le marché juste à temps pour la période de CP6.

Ouverture sur le marché

Au cours des derniers mois, il y a eu quelques exemples de sociétés d'ingénierie de premier plan qui ont racheté leurs concurrents. « C'est quelque chose que j'observe depuis un certain temps, » a déclaré James, qui pense que la diminution du nombre d'entreprises qui en résulte a ouvert le marché.

L'article tel qu'il est paru dans le numéro de septembre du Rail Staff magazine.

Actualités associées .